Comment Vendre Ses Créations : Le Guide Ultime

vendre ses créations

Imaginez un jour vivre de vos propres créations.

L’un des meilleurs métiers du monde, non ?

Imaginer, créer et vendre ses créations dans sa ville, son pays et même partout dans le monde.

Transformer votre passion en complément pour arrondir vos fins de mois à court terme. Et puis, en vivre comme métier principal à moyen et long terme.

Oui, c’est possible !

Beaucoup l’ont déjà fait, pourquoi pas vous ?

Bonus : Vous voulez encore plus de méthodes pour gagner un complément de revenu ? Cliquez ici pour télécharger mon guide PDF gratuit des compléments de revenu.

More...

Dans ce guide, je vous détaille tous les aspects qui concernent la vente de vos créations à savoir l’aspect juridique ainsi que les différents canaux de ventes traditionnels et web que vous pourrez utiliser.

Prêt pour une nouvelle vie de créateur ?

Peut-on vendre ses créations en tant que particulier, sans être déclaré ou sans statut ?

vendre ses créations loi

Vous commencez à créer quelques objets et vous adorez cela !
Mais, vous ne savez pas encore si c’est votre vocation, si cela va se vendre et vous aider à améliorer vos fins de mois.
Alors vous avez envie de tester pendant quelque temps tout en restant dans la légalité.

Les ministères de l’Economie et des Finances sont clairs sur le sujet et présentent 2 cas :

  • Si vous vendez des biens que vous ne souhaitez plus conserver et que ces ventes sont occasionnelles, vous n’avez ni impôts ni cotisations sociales à payer.
  • Par contre, si vous achetez ou fabriquez des biens afin de les vendre ou revendre, les revenus sont imposables et l’activité doit être déclarée.

Regardez ce cas concrets présent sur le site du ministère :

vente biens déclarer revenus cas 2

À vous donc d’évaluer dans quel cas vous vous situez, mais il est fort probable que vous soyez dans le deuxième cas nécessitant une déclaration.

On ne se décourage pas s’il vous plait !

Avec le régime de micro-entreprise (anciennement appelé auto-entreprise), c’est très simple de déclarer son activité.

La création, ainsi que les déclarations et le paiement des charges, se fait en ligne sur le site de lautoentrepreneur.fr.

Très peu de formalité pour la création ainsi que pour la gestion. Vous devriez y arriver sans problème.

Maintenant que vous êtes rassuré sur la légalité de votre activité.

Je vous propose d’attaquer l’étape suivante à savoir : où vendre ?

Comment vendre ses créations sur Internet ?

vendre ses créations sur internet

Internet peut être un excellent canal de vente qui vous donne accès à des millions de clients potentiels pour enfin vivre de vos propres créations.

Il y a principalement trois canaux qui vont vous permettre, selon vos contraintes et vos moyens, de commercialiser vos produits :

  • Vendre sur votre propre site internet
  • Sur une place de marché (Marketplace)
  • Ou sur les réseaux sociaux

Les trois canaux peuvent être complémentaires.

Comment créer un site internet de vente en ligne ?

Je ne vous conseille pas de créer votre propre site e-commerce dès le début de l’aventure.

Vous testez le marché et vérifiez l’enthousiasme qu’il peut y avoir pour vos produits.

Si vous arrivez à vendre vos premières créations alors votre propre site sera nécessaire pour créer une marque et interagir avec vos clients pour qu’ils reviennent vous voir.

Si vous ne maîtrisez pas la technique, je vous conseille d’utiliser des plateformes qui vous permettent de créer votre propre site facilement telle que Shopify.

Pour moins de 25 € par mois, vous aurez une boutique e-commerce professionnelle.

Inclus dans le prix, vous aurez un blog pour écrire des articles autour de votre activité et attirer de nouveaux clients.

Et, si en plus, vous couplez cela à une présence sur les réseaux sociaux, vos créations vont devenir une activité à plein temps.

Comment ouvrir une boutique sur Etsy ?

Etsy est une place de marché pour les créatifs du monde entier.

Pour commencer à vendre sur Etsy, c’est plutôt facile :

1) Inscription

Vous commencez par vous inscrire sur le site web.

Dès que vous êtes inscrit, un lien apparaît tout en haut « Vendre sur Etsy ».

Ensuite, cliquer sur « Ouvrez votre boutique Etsy ».

Ouvrir une boutique sur Etsy

Vous avez ensuite 5 étapes pour pouvoir commencer à vendre.

2) Préférences de la boutique

Tout d’abord des renseignements sur la langue, le pays et la devise qui sont pré-remplis.

3) Donner un nom à votre boutique

Vous choisissez un nom pour votre boutique (20 caractères maximum) et qui ne soit pas utilisé par une autre boutique. C’est votre marque. Soyez vigilant dans votre choix.

4) Approvisionner votre boutique

Vous renseignez ensuite les produits que vous allez vendre.

Prenez le temps de bien renseigner la description, la catégorie et les tags (couleur, style, forme ... pour bien apparaître dans les recherches) de vos produits en étant le plus complet possible.

Soignez particulièrement vos photos, c’est la première impression qu’aura un futur acheteur de votre produit. Une première impression positive c’est primordial.

5) Comment serez-vous payé ?

Après avoir renseigné vos produits, il reste à saisir vos informations bancaires pour être payé par Etsy.

6) Configurer la facturation

Et enfin, renseignez un moyen de paiement pour régler la commission fixe d’Etsy pour la mise en ligne de vos produits.

Etsy prend aussi une commission variable qui dépend des ventes.

On attaque maintenant une autre place de marché, l'un des sites web de commerce les plus connus en France.

Comment mettre en vente sur Amazon Handmade ?

Le site d’Amazon, le géant du e-commerce, contient une section dédiée aux créations appelées Amazon Handmade.

Avec plus de 3,7 millions de visiteurs par mois, Amazon est le leader du e-commerce en France. C’est certainement l’un des meilleurs endroits pour faire un excellent volume de vente.

L’autre avantage non négligeable d'Amazon, c’est qu’il peut vous débarrasser de toute la gestion des envois et retours, par son service, expédiés par Amazon.

Par contre, les frais et commissions prélevés par Amazon sont beaucoup plus importants que ceux prélevés par Etsy.

Pour vous inscrire, commencez par accéder à la page d’inscription et cliquez sur « souscrire maintenant ».

Pour commencer, Amazon vous demande de vous munir de photos : de vos produits, de vos procédés de production et de votre espace de travail.

 Vos photos sont prêtes. C’est parti !

1) Vos coordonnées

Vous devez renseigner nom, e-mail, adresse, votre site web et votre compte vendeur Amazon, si vous en avez un.

2) Vos produits

On passe aux choses sérieuses. A remplir :

  • La catégorie de vos produits
  • Le nombre de produits
  • Chargez 3 photos de vos produits
  • Le fabricant du produit
  • Le nombre de personnes qui travaillent avec vous
  • Et vos autres moyens de distribution

3) Votre procédé de fabrication

Ici, Amazon juge du bien-fondé du « fait main » en demandant des détails sur le procédé de production, vos cadences de production et votre espace de travail :

  • Comment fabriquez-vous vos produits ?
  • Décrivez votre procédé de production en détail.
  • Chargez une image de votre procédé de production
  • Une partie de votre production est-elle externalisée ?
  • Une partie de votre procédé de production, y compris vos composants, est-elle produite en masse ?
  • Quel type d’équipement utilisez-vous pour créer vos produits ?
  • Quelle est votre production maximale par semaine d’un produit ?
  • Combien de temps vous faut-il approximativement pour faire un produit ?
  • Décrivez où se trouvent vos ateliers ou espaces de travail.
  • Combien d’ateliers ou d’espaces professionnels utilisez-vous pour fabriquer vos produits ?
Téléchargez une image de chaque atelier ou espace de travail que vous utilisez pour fabriquer vos produits.

4) Envoi de la demande

Et voilà, il faut attendre la validation d'Amazon.

Mettre en vente sur Amazon Handmade

Et c’est parti !

On passe maintenant à une autre plateforme web européenne tout aussi intéressante.

Comment mettre en vente sur Dawanda ?

Dawanda est un site web européen, initialement créé en Allemagne. Il reçoit pas mal de visiteurs et de clients potentiels pour vos produits.

Dawanda est un système hybride entre la marketplace et votre propre site e-commerce.

Je m’explique…

Quand vous créez votre boutique, vous choisissez vos propres modes de paiement, le paiement ne passe pas forcément par le site web. Vous définissez vos propres conditions de vente.

Il faut commencer par s’inscrire comme utilisateur du site.

Dès que votre e-mail est confirmé, vous pourrez cliquer sur « Ouvrir une boutique ».

L’interface de création d’une boutique est un poil austère.

1) Détails de la boutique

Vous avez à saisir un ensemble d’information, tenez votre souffle c’est parti :

  • Votre statut professionnel,
  • Nom de la boutique,
  • Profil de boutique : description détaillée, utile pour la recherche, donc devra être particulièrement soignée,
  • Description de la boutique,
  • Adresse web de la boutique,
  • Numéro d’identification TVA, si vous en avez un,
  • Mode de paiement : vous spécifiez les modes de paiement que vous acceptez. Dawanda vous permet de choisir entre différents modes de paiement : virement bancaire, paiement à la livraison, chèque, carte cadeau Dawanda, PayPal, Portemonnaie Dawanda (carte Visa, MasterCard…),
  • Mentions légales : votre nom complet, votre adresse, un numéro de téléphone et un numéro de TVA intracommunautaire si applicable,
  • Adresse pour les retours,
  • Conditions générales,
  • Contact service client,
  • Modalités d’expédition et de paiement,
  • FAQ de votre boutique.

2) Vos données personnelles

Là, c’est plutôt simple, vous saisissez votre adresse complète.

3) Ajouter vos produits

Donc là, vous vous attaquez à la saisie de vos produits avec :

  • Titre du produit,
  • Description,
  • Description concise pour la commande,
  • Tags pour apparaitre dans les recherches,
  • Photos du produit : jusqu’à 4 photos,
  • Type de produit,
  • Catégorie et caractéristiques telles que la couleur et les matériaux,
  • Prix,
  • Stock disponible,
  • Délai de livraison,
  • Tarif d’envoi par pays,
  • Politique de retour, si vous souhaitez en définir une.

A répéter sur les différentes langues du site (anglais, allemand, espagnol, néerlandais, italien), si vous souhaitez une meilleure visibilité.

Et c’est parti. Vos produits sont en ligne !

Bon, je vous le concède.

C’est plus fastidieux que les autres places de marché. Mais c’est principalement dû à leur positionnement hybride où vous définissez vos propres règles : condition de vente, moyen de paiement…

Comment vendre en ligne sur Facebook ?

Une autre alternative à votre site e-commerce et aux Marketplaces, c’est les réseaux sociaux.

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs, Facebook vous donne accès à la plus grande communauté du monde.

Facebook vous donne la possibilité de créer votre propre boutique e-commerce.

Pour cela, c’est parti pour la visite !

1) Créer votre page Facebook

Tous d’abord, vous allez, si ce n’est pas déjà fait, créer la page de votre activité qui vous permettra d’interagir avec votre communauté.

À partir de votre page principale Facebook, cliquez sur Page > Marque ou produit.

Saisissez votre catégorie ainsi que le nom de votre marque. Et cliquez sur démarreur.

Facebook vous propose de rajouter une photo de profil et de couverture.

Une fois l’étape des photos terminée, rendez-vous sur l’onglet « À propos » de votre page pour renseigner vos coordonnées (pour être contacté par vos potentiels clients)

Terminé ! Votre page est créée.

Maintenant la boutique …

2) Créer votre boutique Facebook

À partir de votre Page Facebook, cliquez sur Paramètres > Modifier la Page > Ajouter un Onglet > Section boutique - ajouter un onglet.

Créer boutique Facebook

En revenant sur votre Page, un nouvel onglet Boutique apparaît. Cliquez dessus pour commencer la configuration de votre boutique.

On vous demande d’abord d’accepter les conditions générales.

Ensuite de choisir un moyen de paiement :

  • Soit les clients potentiels pourront vous envoyer un message pour acheter.
  • Soit le paiement se passe sur votre site web.

Comme vous le voyez, Facebook ne gère pas le paiement lui-même.

Donc vous pouvez rediriger vos clients vers votre site web.

Cela tombe bien, si vous avez votre boutique chez Shopify, ils ont tout prévu. Regardez la procédure pour connecter votre boutique Shopify à Facebook.

Sinon, si vous n’avez pas encore votre site, vous pouvez rediriger vos clients vers la place de marché où vous proposez vos produits.

Les transactions directement par message peuvent être un début pour vendre aux amis, à la famille ou par contact direct avec vos clients dans votre secteur. Mais pour aller au-delà du cercle proche, ce mode ne sera pas suffisant, car les clients potentiels auront du mal à vous faire confiance s’il n’y a pas un site web qui commercialise vos produits.

On revient à notre création de boutique, Facebook vous demande de choisir votre devise.

Enfin, cliquer sur « + Décrivez ce que vend … » pour rajouter une description de votre activité.

 Et c’est fini avec cette deuxième étape !

3) Ajouter vos produits

Cliquez sur le bouton « Ajouter des produits » disponible dans l’onglet boutique.

Renseignez les informations demandées à savoir :

  • Une photo ou une vidéo du produit,
  • Nom du produit,
  • Prix,
  • Description,
  • URL de paiement : lien vers votre produit sur votre site web ou sur une marketplace,
  • Partager ce produit sur votre Page ? créer une publication sur votre page dès que le produit est validé,
  • Visibilité : Public/Non publié.

Dès que votre produit est validé par les équipes Facebook, votre boutique devient visible.

 Et voilà votre boutique Facebook, faite !

Comment faire connaître vos produits ?

Maintenant que vous avez mis en ligne vos produits sur Internet, vous allez croiser les mains et attendre que cela tombe ?

Non, malheureusement cela ne se passe pas comme ça, ou alors très rarement !

Il faut promouvoir votre produit pour que des gens le voient pour en apprécier la valeur.

Alors le domaine est très vaste et il y a différentes méthodes pour promouvoir vos produits.

Je vous présente ici quelques ficelles que j’ai découvertes à travers mes tests, recherches et lectures.

Faites de Google votre ami

Google est la première source de trafic vers les sites web du monde entier.

Alors, pour que Google aime vos produits, il y a quelques efforts à faire et quelques règles à respecter. En voici quelques-unes :

Ne mettez pas le même Titre/Description de vos produits partout : l’originalité du contenu est le maître-mot. Il ne faut pas recopier la même description de vos produits dans vos différents canaux de vente.

Google déteste les contenus dupliqués. Et d’ailleurs pourquoi proposer les mêmes produits sur différentes plateformes ?

Adoptez la règle du « 1 produit = 1 canal de distribution ». Ça permettra à vos clients de découvrir des produits exclusifs sur votre propre site web et vous garantira une meilleure marge sur ces produits.

Soignez la longueur de vos descriptions : Google adore les contenus longs et détaillés. Une description de 1000 mots par produit est une bonne moyenne. Je sais que ce n’est pas évident, mais pensez à tous les aspects qui peuvent intéresser un acheteur potentiel : matière, origine des matières, processus de fabrication, entretien du produit…

Obtenez des liens vers votre site web et vos produits : Google adore les références. Si des gens sérieux mettent un lien vers votre site web, c’est que vous êtes certainement intéressant pour les utilisateurs. Demandez à vos amis créateurs un lien depuis leur propre site, écrivez un article autour de votre savoir-faire sur des blogs de la même thématique…

Soignez votre site web : Design/Expérience Utilisateur/Optimisation technique.

Pour cela, faites confiance à un professionnel tel que Shopify.

Faites de la publicité sur Facebook

Quelques euros par jour suffisent.

Allez sur votre Page Facebook et cliquez sur le bouton « Promouvoir ».

Avec Facebook, vous pouvez créer différents types de publicité. Ceux à privilégier :

  • « Promouvoir votre Page » afin d’augmenter votre nombre de fans qui seront de potentiels futurs acheteurs.
  • « Obtenir plus de clics de boutons » acheter afin d’envoyer vos clients potentiels vers votre site web pour achat.

Ensuite, vous avez quelques champs à remplir :

  • Titre
  • Texte
  • Image pour la publicité
  • Audience
  • Budget quotidien et durée

Ne mettez pas plus de 5 euros par jour, pour commencer.

Tester différents Titre/Texte/Image/audience.

Sélectionnez une audience qui n’est pas trop importante pour commencer.

Faites un point toutes les semaines sur les résultats obtenus, gardez ce qui marche et améliorez-le, supprimer ce qui ne marche pas.

Si vous n'arrivez pas à gérer l'ensemble des canaux de distribution et que les ventes décollent. Vous pourrez vous faire aider par un assistant personnel virtuel pour le service client sur les plateformes et sur les réseaux sociaux.

Dépôt-vente

dépôt vente

Selon Wikipédia, si vous ne le saviez pas déjà, le dépôt-vente désigne le contrat en vertu duquel une personne confie un objet à une autre (un magasin) en vue de sa mise en vente. Ce service est rémunéré par une commission. Un prix de vente est fixé de commun accord.

Ça peut être un bon moyen pour vendre vos créations sans vous soucier de la vente.

Mais cela implique forcément quelques points essentiels à prendre en compte :

  • Un contrat est très fortement recommandé pour vous couvrir en cas de soucis.
  • Prenez le temps de bien calculer le prix final de votre création, en incluant la marge du dépôt-vente, ainsi que la TVA.
  • Vérifiez régulièrement que vos créations sont exposées et qu’elles sont mises en valeur.
  • Renseignez-vous sur la réputation du dépôt-vente avant de vous engager. Une petite recherche Google pourrait vous éviter pas mal de déboire.

Prenez le temps de bien vérifier tous ces points, c’est essentiel.

Conclusion : Le dépôt-vente peut être un formidable moyen de booster vos ventes et gagner de l'argent avec vos créations si vous n’avez pas le temps de les vendre vous-même.

Vendre sur les marchés

Vendre sur un marché

Les Français adorent aller au marché.

Généralement, c’est un bon moment de détente où les gens aiment découvrir des créations artisanales.

Mais, toutes les créations ne sont pas adaptées à tous les marchés. Vous devrez évaluer si vos produits et vos prix sont adaptés au niveau de vie de la clientèle du marché.

Si vous adorez le contact client et que les réveils matinaux ne vous font pas peur, étudiez cette piste, elle est peut-être faite pour vous !

Les emplacements

Il y a généralement deux types d’emplacements au marché :

  • Fixes et vous devez vous adresser à la mairie pour vous inscrire.
  • Volants (pour une activité occasionnelle) qui sont attribués tous les matins par le placier qui affecte les places et perçoit les droits de place au marché.

Dans les deux cas, légalement vous avez l’obligation de détenir une carte de commerçant. La procédure d’obtention de cette carte est simple et peut être faite au moment de votre déclaration en micro-entreprise.

À vérifier avant de vous lancer

Mais, avant de vous lancer sur le volet déclaration, prenez le temps d’étudier le ou les marchés que vous visez. Allez sur place, rendez-vous à la mairie, essayer de contacter le placier… afin de répondre à ces questions :

  • La clientèle du marché est-elle en recherche de votre produit ?
  • Y-a-t-il des emplacements fixent ou volants de disponibles dans les communes que je vise ?

Le marché est l’un des meilleurs endroits pour vendre vos créations en direct et d’avoir des retours de vos clients, ce qui vous permettra d'améliorer vos créations.

Quand commencez-vous ?

Vous vous demandez encore si c’est fait pour vous. Si ça va être apprécié ? Si vous n’allez pas perdre votre temps ?

Vous savez très bien comme moi…

Que celui qui ne tente rien, n’a rien !

Finalement, l’engagement et la mise de départ ne sont pas si importants que ça :

  • Volet juridique : en micro-entreprise, si vous ne vendez rien, vous ne payerez rien. Fait !
  • Sur le plan financier : les matières premières pour vos créations. Vous n’avez pas besoin d’un stock d’une multinationale pour commencer. Fait !
  • Votre investissement personnel : oui, il faut du temps. Mais avec deux heures par jour, vous devriez vous en sortir très facilement. Grappiller sur le temps télé. Fait !

À votre tour d’y aller pour tenter votre chance.

Vos acheteurs n’attendent que vous.
Naier Saidane
 

Je suis le fondateur d’Un Sou Est Un Sou et j’ai a à cœur de vous aider à démarrer une nouvelle activité en complément de la vôtre. En plus de gérer mon business, je passe la plupart de mon temps à lire, apprendre, développer des compétences et aider les autres à développer les leurs. Pour en savoir plus sur moi, c’est par ici.

>
Phasellus venenatis, commodo amet, justo libero. tristique dolor. elit.